La Premier League féminine débutera le 4 décembre

La joueuse de football Annalesia Johnson (deuxième à droite) discute avec la présidente du comité des femmes de la Fédération jamaïcaine de football (JFF), Elaine Walker-Brown (à gauche), le secrétaire général Dennis Chung et le président Michael Ricketts lors du lancement de la Women’s Premier League au siège de la JFF hier. Carl McLarty

Les ANCIENNES attaquantes nationales Rena Gordon et Annalesia Johnson sont deux joueuses qui célèbrent le retour de la Premier League féminine nationale et elles y voient une opportunité d’atteindre une parité compétitive pour percer dans la meilleure configuration Reggae Girlz.

Tous deux étaient présents à la base de la Fédération jamaïcaine de football (JFF) pour l’ouverture de la ligue hier, qui revient au calendrier après une interruption de trois ans en raison d’un manque de parrainage.

Alors qu’un sponsor titre officiel n’a pas encore été confirmé, l’instance dirigeante du football du pays a célébré le retour de la ligue, distribuant une somme substantielle de 750 000 $ à chacun des 10 clubs participants pour aider à se préparer avant le match, qui débutera le 4 décembre. .

De plus, les vainqueurs de la ligue recevront 500 000 $, tandis que les finalistes recevront respectivement 300 000 $ et 200 000 $. L’équipe de quatrième place recevra 160 000 $ pour ses efforts.

Un incontournable des équipes jamaïcaines des moins de 17 ans et des moins de 20 ans, Gordon dit que le fait d’avoir une ligue permet non seulement aux joueurs de rester actifs et de continuer à se développer, mais leur donne également quelque chose à rechercher.

Pour lui, c’est l’occasion de revenir dans l’équipe senior après avoir porté les couleurs nationales pour la dernière fois à domicile lors de l’étape caribéenne des Éliminatoires olympiques en 2019.

L’ancien entraîneur de Reggae Girlz, Hue Menzies, et son successeur, Lorne Donaldson, ont prôné avec passion le retour de la ligue car ils ont exprimé leur frustration d’avoir systématiquement omis de considérer les joueurs locaux pour la sélection.

Girlz fera sa deuxième apparition consécutive à la Coupe du monde, faisant ses débuts en France en 2019. Ils affronteront un groupe F difficile aux côtés de la France et du Brésil, leurs autres adversaires venant des barrages intercontinentaux en février.

“C’est vraiment bien pour la ligue de redonner”, a déclaré Gordon, qui représente le Cavalier. L’observateur jamaïcain.

“Nous attendons qu’il revienne depuis un moment et maintenant que nous avons l’opportunité de jouer, je suis encore plus motivé pour travailler plus dur et faire de mon mieux pour revenir dans l’équipe nationale. C’est donc juste une question d’aller là-bas et de faire de mon mieux pour faire une marque et aussi aider mon équipe à gagner la ligue “, a-t-il déclaré.

Johnson, qui fera la queue pour la tenue Royal Lakes basée à St Catherine, a fait écho à des sentiments similaires.

“Je suis vraiment excité. C’est la première fois que je joue dans cette ligue et je ne peux pas vous dire à quel point je suis heureux de l’opportunité non seulement pour moi, mais aussi pour les autres dames de montrer nos talents et de nous exprimer à travers le football”, Johnson a partagé.

“Nous avons tous vu ce que les Reggae Girlz ont fait et je suis sûr que d’autres comme moi espèrent faire bonne impression et peut-être être appelés dans l’équipe nationale”, a déclaré la diplômée de St Jago, âgée de 18 ans. Observateur.

Avec Cavalier et Royal Lakes, Fraszier’s Whip, Olympic Gardens, Rangers et Real Mobay seront rejoints par de nouvelles équipes Baptiste de St. Thomas; Springers United est basé à St James; Vere United, basé à Clarendon; et Mile Gully de Manchester.

Les contributeurs notables sont le Barbican et Waterhouse, qui sont plusieurs champions.

La ligue, qui devrait durer six mois conformément aux exigences de la FIFA, verra les équipes jouer des matchs à domicile et à l’extérieur sur des sites sélectionnés menant aux quarts de finale et aux demi-finales, ainsi qu’à des matchs à deux. La finale est prévue pour mai 2023.

Les équipes participeront également à la compétition à élimination directe, qui débutera le 18 février.

Le président de la JFF, Michael Ricketts, a expliqué qu’il était également prévu d’organiser une compétition secondaire pour attirer davantage de joueuses.

“Nous sommes sur le point de signer un sponsor titre, ce qui, nous l’espérons, sera fait dans les prochains jours, ce qui dynamisera la compétition. Nous sommes très enthousiasmés par les perspectives du football féminin, qui est la compétition principale, et la seconde concours de niveau, que nous nous préparons à lancer fin février.

“Certains jeunes joueurs vont montrer leur talent [Reggae Girlz] le staff et nous voulons encourager les joueurs à le faire. Nous ne voulons pas que le football soit juste du football – nous voulons avoir un impact sur notre nation. Et nous produirions des joueuses comme Khadijah Shaw, Jodie Brown, Trudy Carter et d’autres, et nous voulons nous assurer que nos programmes portent sur cela”, a déclaré Ricketts.

Pendant ce temps, la responsable du football féminin JFF, Elaine Walker-Brown, a également exprimé sa joie du retour de la ligue, soulignant la plate-forme qu’elle offre aux joueuses locales.

“Avec les Reggae Girlz où elles sont, je suis ravie que nous puissions donner aux jeunes joueuses qui les ont vues et inspirées par elles l’opportunité de faire à nouveau partie de l’histoire du football féminin. Elles sont maintenant plus inspirées et c’est pourquoi nous avons un ou deux joueurs locaux, je ne serais pas surpris qu’il prenne la place de quelqu’un avant la Coupe du monde”, a déclaré Walker-Brown.

Equipes participantes :

ZoneA

Fouet de Fraszier

Jardins olympiques

Baptiste

Springers United

Rangers

Zone B

Cavalier

Lacs royaux

Vere United

Mille Gully

Réel Mobay

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *