Sondage Advisor360° : les conseillers financiers perdent des affaires au profit d’une technologie inférieure à la moyenne

WESTON, Mass.–(PROPRIÉTÉ COMMERCIALE)–Alors que la bonne technologie peut donner un avantage aux conseillers financiers, une mauvaise technologie peut leur coûter de l’argent et de vrais clients. Un nouveau rapport d’Advisor360°, l’un des principaux fournisseurs de technologies intégrées pour les courtiers et autres gestionnaires de patrimoine, a révélé que 65 % des conseillers ont perdu des clients ou des prospects en raison d’une technologie de gestion de patrimoine obsolète.

Plus de la moitié (58 %) des 300 répondants au sondage lors de l’événement de base Advisor360° Rapport de patrimoine affilié classent leur technologie comme “moderne”, mais seulement 3 % la qualifient d'”intégrée et innovante”. Les autres – 39 % – disent avoir besoin d’une mise à niveau technologique. Les personnes interrogées qui déclarent disposer d’une technologie moderne sont 50 % plus susceptibles de signaler une croissance des nouveaux actifs clients et 33 % plus susceptibles de recevoir des recommandations de clients que celles qui déclarent que leur technologie doit être mise à niveau.

« La technologie peut changer la donne pour les conseillers qui cherchent à développer leur entreprise », déclare Richard N. Hart, vice-président principal du développement d’entreprise chez Advisor360°. “Les entreprises qui ne peuvent pas innover selon les normes d’aujourd’hui ou rattraper leurs pairs laissent de l’argent sur la table.”

Plus de la moitié des conseillers qui ont déclaré avoir perdu des affaires parce que leur technologie de gestion de patrimoine n’a pas répondu aux attentes ont déclaré que cela s’était produit avec des prospects. Le reste rapporte que les clients existants ont perdu des affaires.

Les conseillers disent qu’il y a des lacunes dans les technologies de gestion de patrimoine existantes

Les résultats suggèrent que les cabinets doivent évaluer dans quelle mesure leur technologie existante permet aux conseillers de travailler avec les clients, car 53 % des répondants considèrent leur technologie comme une extension de leur pratique. Environ 30 % des conseillers estiment que leur technologie actuelle les freine lorsqu’il s’agit de nouvelles affaires.

Pourtant, bien que leur configuration actuelle ne soit pas parfaite, la plupart des répondants au sondage estiment que les plateformes de gestion de patrimoine existantes leur permettent de se concentrer sur leurs clients les plus importants (67 %) et de fournir des conseils judicieux en matière de planification financière (63 %).

Les consultants pensent que l’intégration numérique peut avoir le plus grand impact sur leur expérience et la façon dont ils travaillent avec les clients. En effet, 25 % des répondants au sondage classent le processus d’intégration actuel comme une « contrainte » lorsqu’il s’agit d’établir de nouvelles relations avec les clients.

Les principales plaintes des conseillers concernant leurs plates-formes actuelles sont le manque d’automatisation et de fonctionnalités. Par exemple, l’enquête montre que 41 % des conseillers passent en moyenne deux heures à planifier, exécuter et comparer des rapports avant chaque réunion avec un client, et 26 % passent plus de deux heures. De plus, 58 % des conseillers disent qu’ils doivent améliorer leur capacité à recouvrer les comptes.

Les consultants essaient de contacter les clients

Les conseillers interrogés croient que l’aspect le plus important de l’expérience de gestion de patrimoine numérique d’un client est la capacité d’avoir une vue d’ensemble de sa vie financière. Les entreprises peuvent avoir du travail à faire dans ce domaine. Quarante-trois pour cent des personnes interrogées déclarent que leur technologie est principalement destinée aux conseillers plutôt qu’aux clients, signe que les clients peuvent avoir besoin d’une mise à niveau.

Les conseillers disent que leurs clients connaissent bien les produits, ils veulent donc une technologie qui leur donne accès à des produits qui correspondent aux objectifs financiers de leurs clients. En fait, ils disent que la demande des clients est la plus élevée pour les investissements structurés, suivis des rentes et de l’assurance soins de longue durée.

Les conseillers essaient également d’utiliser la technologie pour communiquer avec les clients d’une manière qui leur est familière en dehors du monde de la planification financière. Alors que 73 % des consultants affirment que la génération Y et la génération Z exigent un type d’engagement différent de celui des baby-boomers et des clients de la génération X, il n’y a pas de barrière d’âge pour les connaisseurs en technologie. Plus des trois quarts (76 %) des conseillers ont déclaré que la possibilité d’envoyer des SMS sécurisés ou des messages directs à des clients de tous âges a changé les relations avec les clients. Huit sur 10 (82 %) déclarent que l’intégration des plateformes de médias sociaux dans les outils d’engagement client est indispensable ; en fait, environ 30 % le considèrent comme extrêmement important.

“Les entreprises disposant de la bonne technologie améliorent la capacité de leurs conseillers à offrir des conseils financiers solides et à établir des relations plus étroites avec leurs clients, ce qui se traduit en fin de compte par des entreprises plus solides et plus saines”, a déclaré Hart.

Les personnes intéressées à en savoir plus peuvent s’inscrire au webinaire du 6 décembre 2022 à 16h00.

À propos du rapport sur le patrimoine connecté Advisor360° 2022

Pour lui Rapport sur la richesse connectée 2022, Advisor360° a interrogé 300 conseillers financiers et dirigeants de grands courtiers américains, conseillers en placement enregistrés et sociétés de fiducie bancaires pour connaître leur point de vue sur le rôle que leur technologie joue dans la facilitation de leurs activités. L’enquête par téléphone et par e-mail a été menée en septembre 2022 auprès de conseillers financiers et d’autres dirigeants d’entreprises ayant plus de 5 milliards de dollars d’actifs sous gestion et une moyenne de plus de 1 000 employés. L’enquête a été menée par Coleman Parkes Research pour le compte d’Advisor360°. Advisor360° et Coleman Parkes sont des entités distinctes et non liées.

À propos d’Advisor360°

Basée à Weston, dans le Massachusetts, Advisor360° développe et intègre des technologies pour les sociétés de gestion de patrimoine. La plate-forme SaaS d’architecture ouverte et intégrée primée de la société offre des expériences numériques riches et connectées aux conseillers financiers, à leurs clients et au siège social afin que les entreprises puissent obtenir de meilleurs résultats et innover plus rapidement, ce qui se traduit par une croissance accrue et des relations plus approfondies. Les clients d’Advisor360° bénéficient de capacités permettant de gagner du temps et de flux de travail rationalisés en matière de reporting de portefeuille et de performance, de planification financière, d’assurance, de génération de propositions, de gestion des transactions et des modèles, de recrutement numérique, de gestion de documents, d’analyse et de conformité. La technologie propriétaire Unified Data Fabric™ (UDF) de la société constitue le cœur de sa plate-forme, combinant des services partagés et des intégrations prédéfinies qui fonctionnent avec les piles technologiques existantes.

Aujourd’hui, trois millions de foyers avec 1 000 milliards de dollars d’actifs bénéficient de l’expérience connectée Advisor360°. Pour plus d’informations, visitez www.advisor360.com.

À propos de Coleman Parkes

Coleman Parkes est une agence d’études de marché B2B à service complet spécialisée dans la recherche informatique/technologique ciblant les décideurs de haut niveau dans les grandes et les PME de plusieurs secteurs à l’échelle mondiale. Pour plus d’informations, contactez : research@coleman-parkes.co.uk.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *