MIT Technology Review Arabia annonce le jury de la cinquième édition de “35 Innovators Under MENA”.

35 Under MENA (IU35) vise à honorer les innovateurs de pointe dotés d’une grande expertise technique dont les inventions ou les recherches promettent de changer les modes de vie des gens pour le mieux et de faire un bond en avant dans le monde. Le prix décerné par Majarra dans la région en 2018 est la version arabe du prix mondial décerné par le MIT Technology Review en 1999.

Comité des juges pour la cinquième édition d’IU35

Le jury est composé d’experts techniques éminents et indépendants, d’entrepreneurs et d’universitaires associés à des centres de recherche, des entreprises technologiques de pointe et des universités de renommée mondiale et sont :

  • Bashar Kilani : PDG d’Accenture
  • Fadi Aloul : Doyen du Collège d’ingénierie, Université américaine de Sharjah
  • Abdulaziz Almalik : Membre du groupe de la Fondation – Organisation de recherche, de développement et d’innovation en Arabie Saoudite
  • Maryam Matar : fondatrice et présidente de l’Association des maladies génétiques des Émirats arabes unis (UAEGDA).
  • Saeed Al-Nazari : Secrétaire général de Great Arab Minds, Directeur général, Organisation fédérale de la jeunesse, Émirats arabes unis / Directeur exécutif du Bureau de la jeunesse au Cabinet du Premier ministre des Émirats arabes unis / Directeur de la stratégie du Centre arabe de la jeunesse
  • Abdulsalam Haykal : président exécutif, Macarra
  • Maha Albalushi : directeur général de la Fondation technologique d’Oman
  • Najla Al Midfa : PDG, Sharjah Center for Entrepreneurship (Sheraa)
  • Abdur-Rahman El-Sayed : co-fondateur et PDG de Nabd, Electron Games et Wave Line Media
  • Imad Elhajj : professeur de génie électrique et informatique, doyen associé pour la transformation académique à la faculté d’ingénierie et d’architecture Maroun Semaan, Université américaine de Beyrouth
  • Hussam Khaskieh : PDG de Transtek Systems
  • Fares Ghandour : associé, Wamda Capital et PDG, Tuhoon
  • Ashraf Khalil : professeur d’informatique, Zayed University College of Technological Innovation
  • Mohammad Hajjiri : Consultant en cardiologie interventionnelle et électrophysiologie
  • Mootaz Elnozahy : professeur d’informatique à l’Université des sciences et technologies du roi Abdallah (KAUST).
  • Dina Shoman : co-fondatrice, Verity l’application
  • Nidhal Guessoum : Professeur, PhD en Astrophysique, Université de Californie à San Diego, USA
  • Wissam Achmar : directeur général, Iron Mountain, Arabie Saoudite et Bahreïn
  • Salman SA Butt : co-fondateur, directeur de la recherche et de l’innovation, Salla Holding Limited
  • Malak Abed Al-Thagafi : Professeur, Emory School of Medicine, Fondateur et CSO- Shomool LLC
  • Fatimah Alhamlan : Consultante, Département des infections et de l’immunité, Hôpital spécialisé et centre de recherche King Faisal – Professeure associée, Faculté de médecine, Université d’Alfaisal
  • Yousif Asfour : directeur de l’innovation et de la transformation à l’Université américaine de Beyrouth
  • Mohammed Bashkeel : associé, entreprises supplémentaires

« Il y a de bonnes raisons d’encourager les innovateurs de la région MENA. Le prix est composé d’innovateurs qui ont des compétences particulières qui permettront d’économiser du temps et des efforts en développant de nouvelles idées. IU35 est considéré comme une invitation pour les jeunes créatifs à encourager l’innovation et le progrès dans leurs communautés », a déclaré le Dr Emory Medical School, professeur, fondateur et CSO de Shomool LLC, juge IU35 depuis 2019. dit Malak Abed Al-Thagafi. .

“Les processus d’innovation contribuent de manière significative au progrès social de notre région et permettent aux innovateurs de se sentir valorisés et plus impliqués et connectés à leurs communautés”, a ajouté Al-Thagafi. Le Dr Malak croyait que découvrir le potentiel créatif des innovateurs conduit à tirer le meilleur parti de leur potentiel. “Nous devons reconnaître et récompenser les nouvelles idées réussies, c’est l’objectif qui me motive à faire partie d’IU35”, a-t-il déclaré.

« L’innovation est l’épine dorsale des économies avancées ; la société dans son ensemble doit encourager les innovateurs à parvenir à une économie fondée sur la connaissance. Célébrer les jeunes innovateurs est une étape noble vers la réalisation de cet objectif », a déclaré Ashraf Khalil, professeur d’informatique au Collège d’innovation technologique de l’Université Zayed.

Gagnants des éditions précédentes d’IU35

Depuis son introduction en 2018, le prix a été reçu par 55 innovateurs des Émirats arabes unis, d’Arabie saoudite, de Palestine, de Jordanie, du Liban, de Syrie, du Yémen, de Libye, d’Égypte, du Koweït, de Tunisie, d’Algérie, d’Oman, de Turquie et d’autres pays. États-Unis. Les lauréats ont généralement la capacité d’innover et de penser de manière créative, de trouver des solutions aux défis auxquels sont confrontées nos sociétés et nos institutions, et de proposer des innovations de pointe qui feront un bond en avant et apporteront un ajout vital aux secteurs sur lesquels ce prix se concentre.

Fait intéressant, trois des lauréats IU35 2019 ont remporté la version mondiale du prix en 2020 ; L’émiratie Ghena Al-Hanaee a reçu le prix en reconnaissance de son travail dans le développement d’une plate-forme intégrée pour la gestion de l’énergie et de l’eau au Moyen-Orient, et Omar Abu Dayeh de Palestine a été sélectionné pour son travail sur le développement de nouveaux systèmes CRISPR avec une plus grande capacité. pour l’édition de gènes et le diagnostic moléculaire, et le Tunisien Mohamed Dhaouafi a reçu le prix pour son travail de création de membres prothétiques personnalisables imprimés en 3D pour les enfants et les jeunes adultes.

-terminer-

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *